School Rumble, tome 1 de Jin Kobayashi

Publié le par Kao_Chan

Titre :
School Rumble
Auteur :
Jin kobayashi
Genre :
Shôjo
Année de parution :
2003
Editeur Japonais :

Kodansha

Editeur Français :
Pika édition 
Nbre de volumes :
22
Etat de la série :
Terminée au Japon, en cours en France



Dans la catégorie des mangas destinés aux filles, School Rumble, shôjo plein de bonne humeur et de dynamisme, a su conquérir un large public.


L’œuvre transporte le lecteur dans l’univers quotidien des lycéens japonais ou plutôt d’une adolescente en particulier : Tenma Tsukamoto. Pilier de l’histoire, cette jeune fille pétulante part à la conquête de son grand amour, Ôji Karasuma, totalement inconscient de ses sentiments. Drôle, attachante et combative, Tenma possède de nombreuses qualités malgré son apparence banale. Semblable à Usagi1 dans Sailor Moon, c’est l’empotée de service, crédule et infantile, constamment maternée par sa sœur cadette.


Tenma s’acharne à dévoiler sa flamme et aura recours à maintes stratégies pour arriver à ses fins. Même si elle est pétrifiée en présence de son bien-aimé, elle se jette corps et âme dans son unique but : devenir la petite amie de son cher Karasuma-kun ! Elle échafaude des plans saugrenus qui tournent toujours à la catastrophe, comme se déguiser en infirmière le jour des consultations médicales pour approcher l’objet de ses désirs. Totalement décalé, inhibé et sans intérêt, ce dernier s’oppose à la forte personnalité de l’intrigante. Au point que l’on est en droit de s’interroger sur le choix de la jeune fille. Très bon élève alors qu’elle rate souvent ses examens, affichant un calme olympien susceptible de contrebalancer son exubérance, le jeune homme représente à ses yeux la perfection. Et n’est-il pas vrai que les contraires s’attirent ?

Le dernier acteur du triangle amoureux est Harima Kenji. Il incarne le « méchant » de l’histoire. Cette brute épaisse effraie tous ses camarades à l’exclusion de Tenma qu’il aime profondément. Proche de Ken le survivant par son physique, il met ses muscles au service d’une grande cause : protéger Tenma-chan.


Ce manga est fort de personnages attachants, très différents les uns des autres, qui apportent une grande richesse. Tenma et Kenji présentent de nombreux points communs : choisissant souvent les mêmes stratégies, ils se retrouvent projetés au centre des situations les plus cocasses sans jamais parvenir à leurs fins. Ainsi Harima sauve régulièrement Tenma de mille périls, sans que celle-ci le reconnaisse jamais.

En partie déclenché par les excès de ces deux personnages, le comique joue un rôle essentiel dans ce shôjo à l’humour déjanté. Cependant, les lecteurs qui ont visionné l’adaptation animée de School Rumble, pourront être déçus. Certes la part d’interprétation est plus grande dans la version papier, pourtant l’animé rend l’histoire plus vivante et désopilante. L’excellente bande-son et la qualité graphique y participent. De plus le comique y est accentué : Tenma bouge ses couettes à la manière d’un bon toutou et l’épisode de l’examen d’anglais est farcesque. Les travers des personnages sont exacerbés, ainsi Harima paraît beaucoup plus pervers et maladroit. Quant aux références sur lesquelles s’appuie l’auteur, elles sont plus flagrantes (Ken le survivant notamment).


Malgré la légèreté de l’intrigue (les préoccupations amoureuses d’une lycéenne), School Rumble reste une œuvre divertissante. Ce premier tome est le point de départ d’une saga hilarante où s’entrecroisent les destins d’une dizaine d’adolescents. Chacun tentera, par des moyens peu conventionnels, de conquérir l’autre malgré son inexpérience. Et une fois les différentes intrigues posées, la série devrait réussir à renouer avec le dynamisme de l’animé.


School Rumble voir la fiche de l'animé.

  1. Bunny Rivière pour l’adaptation française.[]

tome 1 de Jin Kobayashi publié chez Pika édition.
School Rumble © 2003 Jin Kobayashi / Kodansha Ltd. / Pika édition


Tout ou partie de ce texte fut originellement publié sur Culturofil.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article