HanaKimi, la fin d’un shôjo d’exception

Publié le par Kao_Fan

Titre :
 Parmis Eux - Hanakimi
Auteur :
 Hisaya Nakajo
Genre :
Shojô   
Parution en :
 2001 
Editeur Japonais :
Hakusensha  
Editeur Frçais :
 Tonkam  
Nbre de volumes :
 23
Etat de la série :
Terminé



Après trois ans de publication, la série Parmi eux - HanaKimi d’Hisaya Nakajo s’achève en France. Ce petit bijou restera certainement un des meilleurs shôjos1 de sa génération.


Mizuki Ashiya est une jeune lycéenne de nationalité américaine dont la mère est japonaise. Elle tombe sous le charme d’un athlète de saut en hauteur, Isumi Sano, en regardant un championnat à la télévision. Déterminée à rencontrer son idole, elle décide de tout quitter et d’intégrer le même lycée que lui. Mais un problème de taille lui fait obstacle : l’établissement qu’elle veut intégrer n’accepte pas de fille. Qu’importe, sa décision est plus forte que tout, elle décide de se faire passer pour un garçon. Par un heureux hasard, elle partage la chambre de Sano à l’internat et se lie d’amitié avec lui. Elle tente de cacher sa véritable identité à tout le monde, même si beaucoup perceront le mystère très rapidement.


Jeune fille enjouée et positive, semblable à Tohru Honda de Fruits Basket, cette héroïne au grand cœur tente de venir en aide à tous ceux qui en ont besoin au risque de s’attirer de nombreux ennuis, mais sa naïveté et ses maladresses en font un personnage attachant. Sano quant à lui, est un personnage calme, bienveillant mais énigmatique et secret qui dégage une grande sensualité. Traumatisé par un accident, il a mis fin à sa carrière, mais c’est sans compter sur sa nouvelle camarade qui l’encourage à reprendre ses activités. Malgré ces oppositions, Mizuki et Sano deviennent rapidement complices, au grand dam de Nakatsu, le comique de service, troublé par l’arrivée de ce nouvel étudiant. Généreux et sincère, le caractère de ce dernier se rapproche de celui de Mizuki. Fou amoureux, il est prêt à tout pour conquérir la personne qui fait battre son cœur même s’il s’agit d’un garçon. L’humour de la série est en partie déclenché par cet énergumène aux cheveux décolorés, qui noie sa peine dans la nourriture.


Dans l’ultime tome de la série, Mizuki est dans une position délicate. Même si sa relation avec Sano a évolué, les trois chefs des dortoirs ont percé son secret. Résolue à « défendre son secret jusqu’à la mort », elle fait honneur à sa crédulité et se met en danger. Va-t-elle demeurer au dortoir ? Ou sera-t-elle contrainte à partir ? Hisaya Nakajo fait le choix d’une fin subtile, simple et sans excès qui laisse libre cours à l’imagination du lecteur.

Au pays du Soleil Levant la réputation de ce manga n’est plus à faire. Son succès a donné le jour à plusieurs versions télévisées, appelées drama, adaptées du manga. La série japonaise a été diffusé en 2008 sur la chaîne Fuji TV

HanaKimi regorge de personnages marquants garants de la bonne humeur à la série. La bande de copains délurés est relayée par le docteur scolaire, gay, exhibitionniste et pervers. L’humour est percutant, Mizuki et Nakatsu étant confrontés à des situations cocasses, sous le regard impuissant et découragé de Sano.

Le graphisme est à la hauteur, la qualité s’étant améliorée durant les huit années de publication : l’héroïne devient plus féminine, la sensualité de son bien-aimé atteint son paroxysme. Mitsuki et Sano jouent au jeu du chat et de la souris en entretenant une relation ambiguë et il faut attendre les derniers tomes pour que leurs sentiments se révèlent. On pourrait s’interroger sur la capacité de la mangaka à captiver son lecteur durant vingt trois tomes à partir d’une intrigue simple, mais le défi est relevé avec brio.


Parmi eux – HanaKimi, tome 23, scénario et dessins d’ Hisaya Nakajo, éditions Tonkam.
Hanazakari no Kimitachi-e © Hisaya Nakajo 2004


1 Mangas destinés à un lectorat feminin.[]

 Tout ou partie de ce texte fut originellement publié sur Culturofil.

Publié dans Tomes aprés tomes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article