Japan Expo : une provinciale à Paris, dernier épisode.

Publié le par Kao_Fan

Suite et fin de mon périple dans l'antre des otakus...

Malgré quelques déceptions, ils subsistent des moments extraordinaires, exaltants même. Je me suis sentie dans mon élément durant ses trois jours. Cette année les organisateurs de Japan Expo avaient mis le paquet. Dédicaces à gogo, stand d'initiation à l'ikébana, à l'origami**. Concours d'AMV, exposition de voitures de sport, jeux vidéos et des exposants plus motivés que jamais.

Entre le stand de dégustation gratuite de ramen  et celui de Konci aux multiples goodies, difficile de résister. Pourtant impossible de demeurer plus longtemps dans mes pensées, car j'entends un bruit étrange. Assourdissant, il devient de plus en plus fort. Que disent-ils ?" Free Hugs ! Free Hugs !". Il faut le dire, Japan Expo, c'est avant tout une ambiance !

null



Des cosplayers aux kemonos, en passant par les lolitas, la frontière est mince. Il faut aussi compter sur les ados, filles ou garçons qui vous réclament des "Free hugs" (câlins) et des smileys. Après les déceptions des garçons, refoulés par les mères de famille affolées, les filles enchaînent les accolades, et c'est amusant.
Mais Japan Expo, c'est surtout le temple du cosplay, compétition ou pas, je croise des gens costumés partout et je les prends en photo. Ils sont chaleureux et surtout courageux d'être vêtus de leurs costumes avec la chaleur pesante qui règne dans le hall 5. Dés que je suis entrée dans le RER, le vendredi de mon arrivée, je savais que je n'étais pas loin du parc des expos. Les cosplayeurs avaient envahi les rames, la bonne humeur menait bon train.




J'espère être présente l'an prochain, en attendant le Toulouse Game Show ne va pas tarder. Merci de vos commentaires !


**Les articles prochainement, illustrés par des photos de la Japan.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article