Eric-Emmanuel Schmitt, le sumo qui ne pouvait pas grossir

Publié le par Kao_Fan

Le sumo qui ne pouvait pas grossir est le dernier roman d'Eric-Emmanuel Schmitt, publié chez Albin Michel. Ce court roman traite des aventures de Jun, un jeune japonais dépassé par son existence.

A quinze ans, Jun traîne dans les rues de Tokyo, loin de sa famille. Il tente de survivre en vendant des objets de pacotilles. Sa vie prend un nouveau tournant lorsqu'il rencontre le vieux Shomintsu, un maître du sumo qui lui dit : "Je vois un gros en toi.". Seul problème, Jun n'a pas le physique d'un combattant : "J'avais l'air d'une peau de hareng séché sur du bois d'allumette..." . Misanthrope, exaspéré par la vie, Jun est un personnage attachant qui va apprendre à s'aimer ; mais l'acceptation de soi est une quête difficile à réaliser. Aidé par Shomintsu, il pénètre dans le monde cloisonné du sumo, personnalité culte de la culture japonaise. Pas si facile d'atteindre le zen, lorsque l'on est aussi tourmenté que Jun : "Tu penses mal, Jun ! [...]. D'abord parce que tu penses trop. Ensuite parce que tu ne penses pas assez.".

Le sumo qui ne pouvait pas grossir, est riche en émotions. Eric-Emmanuel Schmitt traduit avec humour la détresse du narrateur-personnage, Jun. Grâce à d'excellentes métaphores, il dynamise l'art du portrait. Il parvient  à retranscrire, avec succès, certains éléments issus des moeurs japonaises tels que le zen ou le culte du sumo. Un pari réussit par cet auteur surprenant.

Site officiel de l'auteur.

L'avis de Véro, auteur du blog les livres de Véro.

Crédit photographique : Editions Albin Michel 2009
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article