Grimms Manga, tout est dans le titre…

Publié le par Kao_Fan

big image 4146

Titre :
Grimms Manga
Auteur :
Kei Ishiyama
Genre :
Shônen
Année de parution :
2009
Editeur Japonais :
?
Editeur Français :
Pika
Nombre de volumes :
2
Etat de la série :
Série en cours

 

Il fallait oser et c’est un succès en demi-teinte pour Kei Ishiyama qui signe le scénario et les dessins de cette adaptation très libre des contes de Grimm. Dans Grimms Manga, on retrouve avec plaisir les célèbres héros des frères conteurs. L’inoubliable Petit Chaperon rouge, Hansel et Gretel friands de sucreries, et Raiponce à la chevelure interminable.

L’enfance de chacun de nous a été bercée par l’univers des contes ; Andersen, Grimm ou bien Perrault ont ouvert les portes du Merveilleux, qui n’en finira jamais de faire des adeptes. C’est donc tout naturellement que Kei Ishiyama a décidé de transposer les contes de Grimm à la BD nippone, même si – on le suppose – le conte semble moins ancré dans la culture japonaise, bien que les contes zen1 peuvent infirmer cette hypothèse…

Gare cependant aux puristes du genre, Kei Ishiyama a l’art et la manière de détourner ces histoires traversant les siècles. Comment me direz-vous ? Si le caractère pédagogique du conte subsiste – loi de la nature, valeurs morales, etc. – les protagonistes ont bien changé. Raiponce n’est plus la demoiselle en détresse, mais plutôt un jeune Apollon arborant la même chevelure. Quant au grand méchant loup, il a laissé son costume de canidé cruel au placard, pour apparaître sous les traits d’un garçon à l’air sympathique et angélique. Coup de théâtre ! – si je puis dire – ce dernier s’éprend du Petit Chaperon rouge, malgré les soupçons du brave bucheron – on aura tout vu ! Le lecteur risque d’être surpris, Kei Ishiyama détourne les originaux, mais compte tenu du graphisme, inspiré du style Kawaï2, on en vient même à regretter qu’il soit mis au service d’une simple adaptation.

Car simple est bien le mot. Malgré des intentions louables, le scénario est loin d’être au niveau du design. Certes, les personnages ont été remaniés avec intérêt – tel Hansel devenu un tombeur narcissique – il n’en reste pas moins que ces courtes adaptations manquent de profondeur. La brièveté des contes peut se justifier par l’éventuelle crainte de lasser le lecteur, ou bien Kei Ishiyama voulait-il simplement adapter ce format aux plus jeunes ? Heureusement, ce constat est surtout perceptible en début d’œuvre, le dernier conte intitulé Les Deux Frères étant largement plus étoffé que les précédents.

 

Grimms Manga se destine avant tout à un public jeune, mais les nostalgiques de leur enfance prendront plaisir à lire ce manga, ne serait-ce que pour comparer l’adaptation aux œuvres originales disponibles en fin de volume.

 

Grimms Manga, scénario et dessins de Kei Ishiyama, Tome 2 à paraître chez Pika éditions

Initialement paru sur Culturofil.net


1. Contes zen dont certains ont été popularisés en France par Henri Brunel.
2. Littéralement : adorable en japonais. Très utilisé dans le shôjo, le style Kawaï se définit par des personnages aux expressions enfantines, avec de grands yeux, une petite bouche et un nez discret.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article